Bon ... si vous êtes gentils et que vous promettez de pas vous moquer, je vous raconte mon dernier jour de classe.
Mais je veux pas de sarcasme sur le fait que ça puisse faire cucul ou niais. Ça c'est passé comme ça, un point c'est tout.

J'étais sûre et certaine que j'allais pas pleurer. C'est quoi cette histoire de pleurer pour la sortie du lycée ? Du jamais vû. Et puis les profs, on les revoit jeudi, et puis les amis, on les revoit pendant les vacances, pas de quoi déclencher une nouvelle crise économique.
Mais bon, Vladan m'a remis sa "carte de licenciature" à huit heures du matin, et paf, ça a fait des chocapic, tellement que le T-shirt de Daddy Yankee après avoir tourné son clip "Burning Out", niveau humidité, m'arrive même pas à la cheville tellement je pleurais. Le même genre de crise larmistique qui m'a assaillie quand j'ai vû Shakespeare in Love, ou quand est mort Henri Salvador.
Et de là, ça n'a pas arrêté. Par chance, j'étais pas la seule, toute la classe était faite merde, même les garçons, quand on a écouté les "discours" d'au revoir de chacun. Et quand les Premières sont venus nous dire au revoir. Puis les profs. Et puis tout d'un coup il était déjà l'heure de partir, avec 4 litres d'eau en moins dans le corps et les yeux comme après un bain de menthol.
Et sont venus nous chercher les parents. Avec la tradition, que je ne connaissais pas, d'apporter un objet symbole de l'enfance, qui est desormais terminée, et blablabla toute l'histoire de devenir adulte et tout. Bon, je sais. C'est cucul, c'est gnan-gnan, les pralines, etc... Mais c'était vraiment émouvant de sortir du lycée et de me retrouver nez-à-nez avec Musti. Idée de mes "autres" parents, et mon "autre" soeur.
Vraiment touchant, tout ça, tu te sens triste parce que tu laisses derrière toi ta meilleure année de Lycée, et aussi des amis que tu reverras peut-être jamais, tu te sens quand même heureux, parce que bon, c'est les vacances, et puis tu te sens entouré, parce que ta famille d'acceuil peut te faire un câlin pour te consoler. Et quand je suis rentrée à la maison, il y avait un colis rempli de bonbons et chocolats sur mon bureau. Et une lettre avec des nouvelles et des bisous dedans. Trop génial. Et comme après il y avait répétition de Licenciature ( saviez-vous que je vais accompagner la classe qui chante, à la flûte ? ), j'ai pû faire découvrir les kinder bueno à mes amis ( TROP BOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON FACHI ! ).

Le top de la journée émouvante. le number one au top 50 des histoires larmoyantes. Le gagnant toutes catégories du cucul la praline.
Mais quand même, c'est bien.




Paye tes yeux rouges et maquillage qui a coulé.


prochain épisode : la licenciatura
Gros bisous Hortense